» T’es rendue où? « 

Photo Christian Leduc

Ce que j’entend régulièrement cette question! Comme si de décider d’être pigiste, d’être travailleur autonome ne pouvait être un choix éclairé. Comme si c’était un mode de vie qu’on subissait en attendant quelque chose d’autre.

L’an passé, j’ai accepté un mandat à temps partiel pour un client et ce dernier a décidé de publier un avis de nomination. Je sais, ça peut porter à confusion. Je trouvais ça intense pour un contrat de 6 mois, mais je me disais que je ne pouvais pas empêcher mon client d’être trop content de m’avoir dans son équipe. Et j’en ai été très flattée.

Par contre, au bout du 6 mois, quand j’ai réalisé que je n’étais pas du tout dans mes talents, que je sentais que je n’étais pas la bonne personne pour poursuivre, j’ai énormément entendu cette question.  » Tu t’en vas où?  » Je ne M’EN VAIS pas à quelque part en particulier, je poursuis ma route!

Et pour vous mélanger, j’avais deux mandats chez ce client et j’en ai gardé un! 🙂

 » Mais t’as pas peur de ne pas te replacer? « 

Ça aussi c’est vraiment intéressant comme question! Peur? Au risque de paraître ultra confiante, non, je n’ai pas peur.  » De me replacer « , mmm… comme s’il fallait trouver UNE place…

Mais je comprend parce que pendant 15 ans, j’ai eu UNE place. Une place qui me comblait.

Est-ce que je serai pigiste pour le reste de mes années actives sur le marché du travail? Je n’en suis pas du tout convaincue. Bien que j’aime cette douce liberté, tout n’est pas rose. Je visite la marge de crédit de temps en temps, je multiplie les petites équipes sans réel sentiment d’appartenance à une gang et je vis mon lot d’insécurité.

Pour les curieux, ces temps-ci, je prépare des animations avec le Réseau Biblio, j’ai accepté de faire les communications de l’Agora des Arts de janvier à juin, je suis toujours en charge du mentorat au CLD, j’ai deux cours à l’UQAT cette session (dans un cours on doit faire deux courts-métrages et dans l’autre je vais monter une pièce de théâtre, rien de moins), j’anime des événements régulièrement et je prend des cours de piano! Bref, je ne m’ennuie pas!

Depuis bientôt 3 ans, j’ai l’impression de voyager en sac-à-dos, en multipliant les rencontres, j’explore, je vais au bout de moi-même, de mes rêves, je me laisse bercer par les contrats différents. Et la  » fille des comms  » laisse tranquillement la place à cette artiste qui sommeille en moi et qui veut donc exister! Et si je la laissais guider ma vie quelques années?

4 commentaires sur “ » T’es rendue où? « 

  1. Tu es juste là où tu dois être. Comme dans observer les alentours et dire à la fille assise par terre en robe longue qu’on lui voit tous ses dessous… tu es vraiment la ou tu dois être!! 😉 et en plus (ou sans tenir compte) de cette anecdote,tu y es (là où il le faut) je n’en ai aucun doute 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :